Evènements pour cette année 2018 - Planchon Claude-Alain

Aller au contenu

Menu principal :

Evènements pour cette année 2018

Actu / Presse > Evènements

Sorties 2018

CARNET DE VOYAGE EN PSYCHADÉLIE

Pendant ses longues marches en solitaire dans le Midi avec Johnny-Boy, son bouledogue français, Claude-Alain Planchon porte toujours sur lui un petit carnet de cuir rouge offert par sa nièce Sandrine. Il a pris l’habitude d’y noter tout ce qui lui passait par la tête. L’inspiration vient en marchant et la magie opère… la faculté de regarder un caillou autrement. Avec un peu d’imagination, on devine dans la diversité de ses pensées des richesses de la nature insoupçonnées. En parcourant l’Esterel, le silence et la beauté des lieux l’émerveillent chaque fois davantage. Autour de lui, pépites et diamants. Le long des chemins, il engrange des trésors. Ça lui vient comme ça, comme les reflets d’une vie antérieure, les bornes du temps… des évidences qui lui inspirent des légendes. C’est un peu dingue, mais il n’y peut rien… Son carnet est plein… plus de place dans les marges. Claude-Alain a proposé à Jacques Flament de publier ses aphorismes dézingués en les illustrant par les œuvres d’Antoine Schaab, un artiste à l’âme sensible et à l’univers surréaliste. Il est le compagnon d’une de ses plus anciennes amies, la cinéaste Marlène Ionesco. Ils sont voisins aussi bien à Paris que dans le Midi. Ça crée des liens ! Claude-Alain Planchon admire de longue date ses sculptures et ses collages. Amateur d’art éclairé, il en possède un certain nombre dans ses collections. Celui qui manquait au trio, c’est le réalisateur Jorge Amat. Son talent de photographe et la fantaisie onirique avec laquelle il aborde la vie, confèrent à cet ouvrage les outils indispensables à l’illumination du lecteur.
CARRÉS POÉTIQUES/1

Le 20 décembre de l’an de grâce 2017, le soussigné FLAMENT, éditeur indépendant engagé de plein droit et sans contrainte, dans une pure démarche créative éditoriale a déclaré existant le concept de CARRÉ POÉTIQUE à l’usage du commun des mortels. En ce sens, il s’adresse à chaque être de ce bas monde qui, l’ayant ou non déjà éprouvé par l’attitude et par l’esprit, est convaincu que dort en lui un individu inspiré capable d’exprimer par le texte sa poésie latente.
Chaque texte est riche de 620 caractères, espaces comprises, qui s’étagent en 20 lignes de 31 signes pour former un carré parfait de 10 centimètres de côté lorsqu’il est couché sur le papier.
Les symboles . (point) représentent un espace entre mots ou lettres uniques.
Les symboles / (slash) représentent la respiration entre entités qu’ils enserrent à la lecture orale du texte.
Toute majuscule et toute ponctuation (hormis ces symboles) sont bannies des textes reproduits, exceptés les traits d’union et apostrophes.
Chaque texte a pour titre CARRÉ POÉTIQUE et est numéroté de 1 à ∞ (infini), le projet à son commencement n’étant pas défini précisément dans le temps.
Le sujet n’est pas imposé. Ainsi, le texte peut être narratif, lyrique, épique, satirique, surréaliste, érotique, philosophique, voire engagé, peu importe, pourvu qu’en ressorte une impression poétique au sens que l’on admet généralement au genre.
L’initiateur est conscient que le genre poétique n’admet géné- ralement aucune contrainte en ce sens qu’il symbolise la liberté absolue. Il est donc respectueux de ceux que cela pourrait brider dans leur imagination. Cela dit, cette contrainte spécifique (la forme finale du texte et le nombre exact de caractères requis) est ce qui caractérise et différencie ce projet des autres projets poétiques. En ce sens, elle lui donne un genre unique et répertoriable et prend dès lors toute sa valeur par sa singularité évidente.
 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu